La production documentaire est en péril par la faute des tarifs et de la complexité juridique liés à l'utilisation des archives

Olivier Bohler